Véronique Dos Santos : « La Banque de Savoie mise sur la stabilité de ses employés pour tisser des liens de confiance en interne, et avec ses clients. »

 Dans Portrait

Variété des postes, ouverture d’esprit, envie d’apprendre, dialogue avec la Direction… La carrière longue (et animée !) de Véronique Dos Santos au sein de la Banque de Savoie illustre l’alliance entre mouvement et stabilité.

Comment êtes-vous entrée à la Banque de Savoie ?

En terminant ma maîtrise de Langues Etrangères Appliquées, j’étais persuadée que la banque serait le seul endroit où je n’irai jamais travailler. J’ai fait un remplacement au service international du siège et… je suis dans l’établissement depuis 31 ans !

 Avez-vous un « secret » pour durer ?

J’aime le changement ! J’ai occupé divers postes proposés par la Banque de Savoie, au siège et en agence.

Comment est-ce possible quand on a, comme vous, une formation littéraire ?

Au départ, mes compétences en anglais ont été déterminantes pour intégrer le département international. Pendant 8 ans, j’ai accompagné mon chef de service dans ses rendez-vous et ma fibre technico-commerciale s’est révélée. Pour débuter dans les agences, j’ai tout appris en formation interne et sur le terrain, en commençant par l’accueil.

Comment la Banque de Savoie vous a-t-elle aidée à gravir les échelons après cette première étape ?

Elle m’a permis de devenir Conseillère de clientèle particuliers, puis elle m’a proposé la création d’un poste d’experte en épargne salariale. J’ai accepté la formation à Paris puis les déplacements dans les 50 agences du réseau de la Banque de Savoie. A cette époque-là, déjà, je ne redoutais ni les remises en question ni les routes de montagne ! Huit ans plus tard, j’ai été nommée responsable du centre d’appels pour les échanges téléphoniques à destination des professionnels : je suis devenue manager pour la première fois. Lorsque la Banque de Savoie a intégré le système informatique de sa maison-mère, la BPAURA, j’ai travaillé sur la migration informatique, puis je suis devenue Directrice d’agence. Chaque nouveau challenge m’enthousiasme !

Vous êtes Directrice du secteur des Vallées depuis le 1er septembre dernier, quel regard portez-vous sur votre parcours ?

Pour occuper des postes aussi variés, je pense avoir eu la faculté de « décloisonner » les métiers. Je n’imaginais pas qu’il existait autant d’opportunités professionnelles dans le secteur bancaire ! Je suis restée humaine, engagée, proche des collaborateurs et des clients. Notre Direction favorise la mobilité et l’évolution en interne. Aujourd’hui, j’accompagne treize Directeurs d’agence dans le même esprit, pour que leurs effectifs, leurs résultats, leurs relations avec leurs clients évoluent vers toujours plus de qualité.

Articles récents

Commencez à taper et pressez Entrée pour rechercher